Mettre aux normes une installation électrique pour optimiser la sécurité

  • 16 mai 2019
Mettre aux normes une installation électrique pour optimiser la sécurité
Dans le cadre de la mise en place du diagnostic électrique, une institution a mené une étude en 2010 sur les installations électriques. Les résultats ont stipulé que plus de la moitié des installations mises à l’épreuve ont présenté des anomalies synchroniques. En effet, une installation trop vétuste présente de grands risques de court-circuit, d’électrocution ou d’incendie.   La raison est que les anciens équipements ne sont plus en adéquation avec les équipements modernes. C’est pourquoi, la rénovation du système électrique constitue un réel geste de sécurité à prendre au sérieux. En France, la brigade des pompiers de Paris affirme avoir recensé environ 4000 cas d’électrisation graves et plus de 100 morts par an à cause des problèmes électriques. Par ailleurs, un incendie sur 3 dans toute la France serait causé par l’électricité. Et pour quelle raison ? Les Français négligent souvent l’état des installations électriques selon le GRESEL ou groupe de réflexion électrique dans les logements. Des millions de logements ne respectent pas les règles de sécurité qui régissent les systèmes électriques selon leurs études. Et le pire c’est que la majorité d’entre eux constitue des cas particulièrement dangereux. D’où il est conseillé de faire appel à un professionnel électricien 75 pour mettre aux normes vos installations électriques avant que le danger se présente.

Les risques d’incendies liés à l’électricité

Actuellement, plus de 1 million de logement sont concernés par des risques d’incendies en France. Ce sont surtout les maisons anciennes, construite dans les années 70 et 80 qui n’ont jamais été soumis à une rénovation. En effet, durant ces périodes, les certificats de conformité du Consuel n’étaient pas encore en vigueur lors de la mise sous tension du système électrique. Or, les équipements électriques, que ce soit électroménagers ou multimédias, sont aujourd’hui de plus en plus performants et puissants. Les circuits électriques anciens ne pourront plus, dans ce cas, s’adapter à cette puissance et les risques sont très grands. On peut alors clairement constater que la majorité des anomalies se reposent sur l’ancienneté des matériels qui présentent des contacts directs. A s’en tenir à ces statistiques, la raison de l’indifférence envers les systèmes électriques est souvent les travaux d’électricité dans l’ancien temps. D’autant que le système électrique est la partie la plus invisible des installations dans une maison. Mais cela n’est qu’une excuse injustifiée parce qu’un simple contrôle par un électricien 75 pourrait permettre d’appréhender et de prévenir les risques d’incendies et de danger lié à l’électricité. Il est donc nécessaire de bien planifier les priorités dans votre habitation afin d’éviter tout risque de  déception due à votre insouciance, notamment au niveau électrique.

Les prestations possibles pour la mise aux normes

Certes, certaines prestations proposées par des associations publiques ou privées sont de bonnes options pour les travaux électriques. Mais il est aussi possible de passer directement par un électricien 75 ou une entreprise d’installation pour le contrôle de vos circuits. Vous pourrez ainsi éviter les soucis de sécurité, aussi bien pour la famille que pour le système. De plus, vous bénéficierez des garanties, des certifications et surtout, de l’attestation de conformité du Consuel. Par ailleurs, les travaux relatifs à l’électricité présentent toujours des grands risques de sécurité, notamment pour la personne qui s’en charge. C’est une opération qui requiert une grande connaissance et une bonne méthode, ce qui n’est pas à chercher pour les professionnels. Pour dire qu’il est conseillé de ne pas réaliser les travaux vous-même, non seulement pour votre sécurité mais aussi pour le bon fonctionnement de l’installation. De plus, si vous optez pour le professionnel, vous pourrez profiter d’une aide financière de l’ANAH, que vous soyez propriétaire bailleur ou propriétaire occupant, sous conditions de ressources bien entendu.

Les précautions à prendre

Sachez que toute installation électrique, que ce soit en nouvelle construction ou en rénovation, doit respecter la norme NF C15-100 et doit être conforme à la loi du Consuel. S’équiper des outils nécessaires pour l’installation et surtout pour la sécurité est aussi obligatoire, qu’il s’agisse d’un professionnel ou d’un simple bricoleur. Concernant la mise à la terre, vous devrez vous en charger si vous êtes propriétaire. Dans le cas contraire, ce sera à la responsabilité du propriétaire ou du syndic. Dans tous les cas, cette opération est indispensable pour tous travaux d’installation électrique.

Les étapes de l’installation

Avant d’installer votre système électrique, il faudra repérer les circuits existants. Pour ce faire, il est nécessaire d’’activer tous les éclairages de la maison et brancher les petits appareils sur les secteurs. Si vous réalisez l’intervention vous-même, l’aide d’une tierce personne est grandement requise. De même, si un électricien 75 se charge de l’opération, vous devez l’assister s’il n’emmène pas un assistant avec lui, ce qui est rare. Quoi qu’il en soit, la tierce personne doit allumer les éléments cités ci-dessus pendant que vous enlevez un à un les cartouches fusibles des coupe-circuit sur le tableau. En même temps, prenez garde de bien marquer les circuits correspondants pour faciliter les câblages lors de l’installation.

Le choix du tableau

Avant toute chose, vous devez choisir un tableau électrique assez grand pour pouvoir rassembler les procédés de protection qui sont adaptés au circuit. Si possible, prévoyez une place supplémentaire pour d’éventuels circuits adjoints. Aussi, vous devez assurer de la bonne quantité de modules de sécurité, pour vous et pour les équipements, donc les différentiels et les divisionnaires. A titre indicatif, un système électrique doit au moins comporter 2 disjoncteurs différentiels et plusieurs coupe-circuit par rapport aux circuits à protéger. N’oubliez pas non plus de distinguer les fonctions de chaque circuit pour vous aider à mieux les identifier lors du raccordement. Si vous optez pour une entreprise électricien 75, le professionnel pourra identifier les divers modules et leurs sensibilités en fonction de chaque cas. Et il pourra facilement connaître les outils nécessaires aux raccordements. Sinon, vous pourrez vous renseigner auprès du revendeur ou des experts dans le domaine.

La pose du tableau

Avant de toucher à un quelconque élément de l’installation, veillez à couper le courant. Maintenant, installez le nouveau tableau à la place où l’ancien a été arraché. Cela permet de faciliter le raccordement avec les différents câbles. Et pour les modules de sécurité, ils ne doivent pas se placer à moins de 1 mètre du sol et à plus de 2 mètres. Enlevez alors le capot du tableau et placez-le sur le mur pour pouvoir marquer les coins de perçage. Percez alors le mur et fixez le socle à l’aide des chevilles et des vis. Réalisez ensuite les câblages en vous tenant aux indications que vous avez placées préalablement. Raccordez le tableau aux bornes de sortie du disjoncteur en utilisant 2 câbles rigides dont la phase et le neutre. Raccordez simultanément le différentiel et le divisionnaire sur la rangée, puis connectez chaque circuit aux bornes de sortie des coupe-circuit. Enfin, connectez les fils de terre dans le bornier adapté du coffret, collez l’étiquette sur chaque module afin d’identifier le circuit et installer le capot avant de remettre le courant.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide